Retour au sommaire...

Conclusion.

Nous avons pu constater qu'il est possible pour une TPE d'avoir une présence commerciale sur le Net et même de pouvoir rentabiliser rapidement les investissements consentis.

Les enjeux économiques apparus avec la démocratisation d'Internet et la possibilité de communiquer globalement sur des produits ou services permettent à un entrepreneur décidé de relever la gageure du commerce électronique.

Le principe du "Think global, act local" a dépassé le stade du mythe marketing pour devenir une réalité palpable.
Bien sûr, il faut se garder d'un excès d'enthousiasme prompt à faire perdre le sens des contingences financières et oublier certains principes fondamentaux du commerce :

Un positionnement simple et cohérent, qui donne sa légitimité à la boutique en ligne, des coûts promotionnels et logistiques maîtrisés, un service proche des attentes des clients, des prix intéressants, une politique commerciale axée sur la confiance et une stratégie orientée vers les nouveaux développements du marché.

Le marché du e-commerce connaît tous les ans des taux de croissance à deux chiffres même s'il a subi une sévère correction ces derniers temps. Cette correction ne remet pas en cause les opportunités offertes par le commerce électronique et doit être considérée seulement comme un passage de l'adolescence à l'âge adulte.

Les TPE n'envisagent d'ailleurs plus d'atteindre le point d'équilibre après un ou deux années d'exercice, elles ont déjà intégré dans leur stratégie l'idée d'une viabilité des projets e-commerce à moyen et long terme. Comme nous l'avons constaté sur le terrain, ces petites entreprises sont globalement très satisfaites de leur activité marchande en ligne et estiment qu'elles accumulent une précieuse expérience avant l'explosion du marché.

Page précédente.../ Suite...



Brocéliande © Liens : Politique - Chambres d'hôtes - Cabourg -